Motards En Nord
Bienvenue chez les motards en nord


Motards En Nord, La Route Pour Tous
 
AccueilPortailGalerieCalendrierFAQRechercherS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Les tours jumelles aux States,bizarre non

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
R1FREDERIC74
statut perso en cours d'étude
statut perso en cours d'étude


Masculin Age : 36
Date d'inscription : 22/06/2007
Ville : Haute Savoie (74)
Moto : Yamaha 1000 R1 2007

MessageSujet: Re: Les tours jumelles aux States,bizarre non   Ven 14 Nov 2008 - 11:48

J'ai trouvé cela :

"Les incendies


Instantanément libéré par l'éclatement des ailes contre les façades des tours, le kérosène (autour de trente-cinq mille litres par avion) se répandit largement avec les débris dans la direction donnée par les impacts jusqu'à ressortir en partie par la façade d'entrée et celles opposées, s'enflamma suite à de nombreux court-circuits électriques au sein des immeubles et des réacteurs eux-mêmes, formant d'énormes boules de feu (brûlant ainsi 20 % du combustible) allant du jaune à l'orangé, (du à la combustion des particules de l'élément carbone engendrant des feux qui allaient se déplacer au fur et à mesure de l'épuisement des combustibles(selon le NIST, le maximum d'échauffement résultant de la combustion d'une partie du kérosène - 40 % - et de l'ameublement était atteint vingt minutes après l'impact), et de l'embrasement de nouveaux matériaux.
Cette combustion rapide provoqua une pénurie d'oxygène, les fumées, grises et légères suite aux boules de feu, virant au noir au bout d'un quart d'heure.
Nulle part ne fut constaté de rougissement de parties en acier (à partir de 700 °C), ni même d'éclatement de vitres (au-dessus de 600 °C), même à proximité des brèches de sortie des pièces d'avions où devaient s'être accumulés les débris de toutes sortes (meubles, équipement...), témoignant de la relative faiblesse des incendies.
Analysés par le NIST, les échantillons de poutres externes des étages impactés indiquent pour la plupart une exposition à une température maximale de 250 °C, une faisant exception avec une température supérieure, mais en dessous de 600 °C.
Les calculs réalisés par cet organisme ont indiqué des températures maximales d'environ 500 °C. Ces résultats sont cohérents avec les données d'expérimentations réalisées par l'industrie métallurgique où des feux d'hydrocarbures dans des parkings n'ont pas été capables d'échauffer les poutres d'acier non protégées à plus de 360 °C.
La puissance de ces feux reste par ailleurs très inférieure à celle d'incendies de tours répertoriés, tel celui du One Meridian Plaza (sur huit étages, pendant dix-huit heures) ou de la First Interstate Bank(sur cinq étages, durant trois heures et demie). Quant aux effets de ces feux, il faut souligner que le rôle des protections passives anti-incendies est apprécié dans la perspective d'une « résistance au feu » qui n'indique pas le temps durant lequel un immeuble doit rester debout, mais celui durant lequel l'incendie doit être contenu dans l'espace où il a pris naissance."


Dernière édition par R1FREDERIC74 le Ven 14 Nov 2008 - 11:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://packshop.ch
R1FREDERIC74
statut perso en cours d'étude
statut perso en cours d'étude


Masculin Age : 36
Date d'inscription : 22/06/2007
Ville : Haute Savoie (74)
Moto : Yamaha 1000 R1 2007

MessageSujet: Re: Les tours jumelles aux States,bizarre non   Ven 14 Nov 2008 - 11:49

Et ça me remets à ma place sur mon doute :

"À 9 h 50, quarante-sept minutes après avoir été atteinte, la tour Sud s'effondrait.
C'est la perplexité qu'exprimait le visage du chef de bataillon Joseph Pfeffer dans son poste de commandement, au rez-de-chaussée de la tour Nord, filmé par les frères Naudet.
Cette incrédulité est également exprimée dans le recueil de témoignages de la Mairie. Étant déjà intervenus à l'occasion d'un incendie et d'un attentat aux explosifs, les pompiers new-yorkais possédaient une parfaite connaissance des immeubles et croyaient qu'ils étaient aptes à soutenir de tels impacts.
D'ailleurs, John Skilling, chef de l'équipe d'ingénieurs concepteurs du World Trade Center, avait déclaré en 1993 que les tours avaient été calculées pour résister à la collision d'un Boeing 707 ou d'un DC-8, en pleine charge et volant à 950 km/h (la vitesse de croisière maximale). Il avait ajouté que l'impact résulterait « seulement en dommages locaux qui ne pouvaient causer l'effondrement ni de dégâts conséquents à l'immeuble ». Frank Demartini, superviseur du chantier de construction, qui avait ses bureaux au 88e étage de la tour Nord et y périt suite à sa décision d'aider à l'évacuation des occupants piégés, avait précisé, lors d'un entretien du 25 janvier 2001, que les tours pouvaient probablement soutenir plusieurs impacts d'avions de ligne grâce à leur conception.
Selon ces ingénieurs, toutes les colonnes extérieures d'un côté de l'immeuble, ainsi que celles proches des coins adjacents, pouvaient même être sectionnées que cela n'empêcherait pas la structure en « tube » de continuer à remplir parfaitement sa fonction.


Dernière édition par R1FREDERIC74 le Ven 14 Nov 2008 - 11:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://packshop.ch
R1FREDERIC74
statut perso en cours d'étude
statut perso en cours d'étude


Masculin Age : 36
Date d'inscription : 22/06/2007
Ville : Haute Savoie (74)
Moto : Yamaha 1000 R1 2007

MessageSujet: Re: Les tours jumelles aux States,bizarre non   Ven 14 Nov 2008 - 11:51

Et le dernier élément troublant que j'ai trouvé :


Une caractéristique commune aux trois effondrements est qu'ils se firent, selon les indications données par la FAQ n° 6 du NIST, le rapport de la FEMA ou les calculs du professeur Bazant (11-12 s, 9-10 s et 6,3-6,5 s respectivement pour les tours WTC1, WTC2 et WTC7), en un temps légèrement supérieur à celui d'une chute dans le vide (8-9 s, 7,5-9 s et 6 s), indiquant une absence de résistance des structures porteuses centrales, ce que l'ingénieur expert en structures béton Bazant exprime en parlant de la chute des étages supérieurs dans un tube vide.

Une autre est la production de jets de gaz et poussières jaillissant des façades, au moins dix étages au-dessous du front de destruction pour les jumelles, dans les étages pour WTC7.

Une troisième est la symétrie à peu près parfaite de ces destructions.

Dans un rayon de cent trente mètres environ, quantité de vitres des immeubles furent détruites par l'onde de choc générée par la destruction des tours jumelles.
Revenir en haut Aller en bas
http://packshop.ch
R1FREDERIC74
statut perso en cours d'étude
statut perso en cours d'étude


Masculin Age : 36
Date d'inscription : 22/06/2007
Ville : Haute Savoie (74)
Moto : Yamaha 1000 R1 2007

MessageSujet: Re: Les tours jumelles aux States,bizarre non   Ven 14 Nov 2008 - 11:52

Vraiment étrange tout ça .....

...dans le doute tellement ça parait ENORME...... mais ça pue tout de même !!
Revenir en haut Aller en bas
http://packshop.ch
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les tours jumelles aux States,bizarre non   Aujourd'hui à 11:49

Revenir en haut Aller en bas
 
Les tours jumelles aux States,bizarre non
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 Sujets similaires
-
» [Le Havre] Implosion des 2 tours du Mont-Gaillard
» Bruit bizarre a froid en dessous de 1000 tr/mn
» bruit bizarre a 2500 3000 tours
» Fermeture de la ligne Caen-Le Mans-Tours ?
» [20 Km de Tours 2008] Gégé

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Motards En Nord :: Le B@R-
Sauter vers: